5 jours à Séville bonus bébé

Pourquoi bonus ? Parce-que notre super bébé n’a que 3 mois et est déjà un baroudeur dans l’âme, il nous permet de continuer notre vie d’amoureux comme avant, enfin avec une petite bouille d’amour en plus.

Petit tour de nos recommandations pour cette ville d’Andalousie que nous découvrions pour la première fois et sous une chaleur écrasante.

La B. 

Un lieu 

Notre petit plaisir en voyage c’est de ne pas visiter les sites touristiques. Notre guide de voyage c’est le géocaching qui nous permet de découvrir les lieux un peu perdus mais qui ont su retenir l’attention du poseur du trésor comme disent nos Bees.

Et second plaisir les musées d’art moderne ou contemporain car ils sont toujours surprenant et moins bondés que les autres.

Celui de Séville ne déroge pas à cette règle, il est excentré et permet une jolie balade le long du Guadalquivir. Et surtout il se trouve dans un ancien monastère qui produisait des céramiques. Donc cloître, chapelle et ancienne cheminée côtoient des oeuvres surprenantes. On aime le côté décalé et on surkiffe le fait qu’il n’y ait personne. ( Petit + : le mardi de 19h à 21h, c’est gratuit).

Un régal

Les TAPAS !! et la sangria ! On peut dire que les cartes de tapas n’ont plus de secret pour nous et que nous nous sommes vite accoutumés au petit dej’ tranches de pain, huile d’olive et jambon Bellota (race de cochons caractéristique de l’Espagne qui sont nourris de glands les derniers mois de leur vie, ouais on s’est renseignés).

Coup de cœur pour le restaurant Dos de Mayo :  où nous avons goûté le meilleur calamar à la plancha de notre vie. Une addition hyper raisonnable pour des tapas tous succulents et le litre de sangria à 6,50 euro. Petit plus, c’est à l’écart du centre et donc des touristes. Bon il y a des français car c’est recommandé par le routard et il y a un peu d’attente mais ça vaut le coup.

Coté pratique

Dimanche (on profite du congé mat pour partir en semaine) départ à 4h du matin de chez nous pour un vol à 6h à Paris Orly, 2h de vol, 215 euros pour 3 avec Transavia.

L’arrivée à Séville se passe sans encombres, l’aéroport est petit et la navette EA pour rejoindre le centre ville est juste à la sortie (compter 4 euros par personne et 45 minutes, un agent est présent pour acheter les tickets).

Notre Air Bnb se trouve dans le quartier de l’Alameda qui permet de manger pour pas trop cher (voir plus haut).

Tout se fait à pied facilement, enfin vers 18h dans notre cas, il faisait 40° durant notre séjour. La chaleur est atténuée dans l’hyper centre car des toiles sont tendues en hauteur créant des passages ombragés dans les rues piétonnes qui sont nombreuses. Petit hic parfois avec la poussette, il y a beaucoup de pavés et les trottoirs ont parfois tendance à disparaître. Notre Squizz se faufile quasiment partout, il nous manque encore les roues tout terrain pour passer tous les obstacles.

20180923_113136

Bon plan du lundi : de nombreux sites touristiques sont gratuits. On pensait pouvoir tous les faire mais finalement on n’a seulement pu faire la Casa de las Duenas. Oui parce-qu’on n’était pas les seuls à le savoir, donc y’avait de la queue un peu partout.

Concernant la chaleur, fin septembre c’était encore assez étouffant, ça nous a permis de nous recharger en soleil (et de profiter de la douche en plein air du toit terrasse de l’appart à minuit) avant le long tunnel de grisaille parisienne qui nous attend.

Publicités