S’équiper a minima pour l’arrivée d’un bébé

Enceinte j’ai passé de longues heures en quête des indispensables à avoir pour accueillir convenablement un nouveau-né, j’ai lu de nombreux blogs, j’ai regardé toutes les émissions des maternelles traitant du sujet et j’ai demandé à mes amies maman leur top et leur flop. Avec tout ça et après 5 mois d’usage, premier bilan.
Rappelons-le, nous avons une contrainte de place chez nous. Avec du recul je pense que cela nous a permis d’éviter bon nombre d’achats inutiles car oui le marché de la puériculture regorge de gadgets en tout genre qui sur le moment paraissent indispensables mais qui ne servent qu’à faire maigrir ton porte-monnaie et remplir ta maison.

Nos indispensables :

  • Le siège-auto : il devait accueillir notre Beebee dès ses premiers jours pour rentrer à la maison mais surtout pour partir en Corse. Autre impératif, hors de question de racheter un siège tous les 6 mois donc il devait être évolutif. Et enfin ne pas prendre trop de place dans notre Grand Modus (pas si grand) qui accueille déjà 2 enfants. Nous avons jeté notre dévolu sur le Britax Romer Dualfix qui pivote à 360°. Il est super et en plus il est beau. Il s’incline suffisamment pour les nouveaux-nés et dure jusqu’aux 4 ans de l’enfant (enfin c’est ce qui est écrit).  Paris-Nice à 15 jours de vie -> Approuvé

  • La poussette : nous avons voulu faire sans au départ en se disant qu’on porterait le petiot dans l’écharpe la plupart du temps mais assez vite on s’est demandé ce qu’on allait faire de lui pour aller boire un café (un verre en terrasse)… N’ayant pas de cosy, c’est devenu assez vite une évidence. On voulait une poussette compacte qui va de la naissance à la marche mais sans vendre un rein, donc exit la Yoyo. Merci encore la maison des maternelles qui nous a orientés vers la Squizz 2 Looping. Elle est super, notre bébé a adoré dormir dedans avec son joli nid d’ange (trop pratique aussi, merci tonton et tata), elle se plie et se déplie à une main, ne prend pas de place par rapport aux autres monstres qu’on peut trouver pour les nouveaux nés. Et miracle on l’a fait passée en cabine chez Transavia pourtant low-cost. J’ai même réussi à courir avec, bon en mode petite reprise. Mais avec les roues tout terrain qu’on attend avec impatience rien ne va plus nous arrêter.  Petit bémol : le dossier est galère à remonter, il faut les deux mains…

 

  • Un espace pour le changer : ça pour le coup j’en n’étais pas convaincue du tout mais ça me par20180530_194221aît évident maintenant, même si un bébé ça se change partout et bah c’est quand même plus simple d’avoir tout sous la main et à hauteur. Parce-que ça fait mal au dos et que c’est un geste qui se répète de nombreuses fois dans la journée. Nous n’avons fait aucune dépense pour cet espace qui se situe sur notre machine à laver. On nous a donné un sofalange qu’on a directement posé dessus. J’ai bricolé des petits casiers accrochés à un meuble en bois où j’ai placé liniment, insert pour couches, lingettes lavables… Et au-dessus, une étagère avec toutes les petites choses dont on se sert souvent (coupe-ongle, serum phi, vitamine…)

  • Le Babycook : j’adore !!  Le côté tout-en-un qui  limite la vaisselle et les manip’. Il mixe super bien et rien que pour ça c’est génial. On nous a offert le Duo XL (merci tata et tonton) qui permet de préparer de grandes quantités. Je me sers ensuite de moules à cupcake en silicone que je congèle pour obtenir la juste dose pour un repas (je mets ensuite « les glaçons » de purée dans des tupperwares). 

  • Et en vrac : des langes, des tétines, pas trop de vêtements (la location +++), des lingettes lavables, du liniment, du bépanthène, une petite paire de ciseaux pour bébé (oh la la ça pousse tellement vite les ongles de bébé). 

Nos loupés :

  • Les couches lavables pour nourrissons : l’idée était séduisante, on était en vacances, il faisait beau, les motifs sont adorables… Mais en pratique c’est autre chose. Un nouveau-né ça se change de nombreuses fois dans une journée. C’est tout petit alors la matière un peu rigide des couches lavables sur son petit corps tout fragile ça donne pas envie. Et il faut avouer qu’il y a des fuites les premiers temps car elles n’ont pas encore leur maximum d’absorption. Donc changer tout le bébé à chaque fois c’est rude. 

img_20180707_104210_2532
Comment ne pas craquer ?
  • Ne pas avoir prévu du lait 1er age et des biberons : parce-que oui des fois l’allaitement ne se passe pas comme prévu et ça nous aurait permis un retour plus serein chez nous. 

Les trucs de bobo à apprivoiser : 

  • L’écharpe de portage : nous avons eu la chance de nous faire offrir la classique de JPMB (merci Momo et Bobo). Et bien au début on se retrouve avec nos 5m d’écharpe à ne pas trop savoir quoi en faire. Il nous a fallu plusieurs essais avant de réussir à la positionner correctement mais c’est vrai que petit bébé est tellement bien dedans que ça motive.

img-20180819-wa0003

  • La baignoire Shantala : oui, ok, c’est un seau mais avec un bord plus bas d’un côté quand même. On cherchait quelque chose qui ne prenait pas trop de place et les avis dessus sont extra. J’ai adoré les premiers bains avec. Notre Beebee s’est même endormi dedans pour son tout premier bain à la maison, c’est pour dire qu’il devait s’y sentir bien. Ensuite, il y a eu un moment critique vers 2 mois où le petiot commence à pas mal bouger mais ne se tient pas encore super bien et donc c’est plus difficile. Mais là à 5 mois c’est top, enfin dès que le bébé tient bien assis, ça lui permet d’être complètement immergé et en plus, c’est hyper économe en eau. (merci les Bretons) 
  • Les couches lavables évolutives (en réalité à partir de 3 mois) : après l’échec de celles pour nouveaux nés, on se devait de réussir surtout que je n’ai pas du tout suivi le premier conseil qu’on trouve sur tous les blogs qui en parlent à savoir en achetant quelques une ou même en louer pour voir celles qui conviennent aux fesses de votre bébé. Non non ! Nous on en avait acheté tout un lot des mois avant la naissance sur ventes privées. Investissement de 180 euros quand même. Là encore il ne faut pas lâcher ! Les premiers temps ça fuit, on a l’impression que notre bébé bouge moins bien… Mais franchement dès que je lui met une lavable à la place d’une jetable je me sens utile pour la planète et c’est top ! 

En écrivant la fin de ce billet, j’ai lu le nouvel article d’Aline blogueuse de la famille ours et amie dans la vraie vie et ça m’a donné plein d’idées pour en écrire un aussi. Et surtout je me suis dit qu’on avait beau se documenter à fond pour l’arrivée d’un bébé, on n’est jamais vraiment prêts…

Mais c’est peut-être aussi ça la magie de la chose ! 

Publicités