Prendre l’avion avec un bébé

C’est vrai que ça peut faire peur de partir en avion avec un tout-petit. Déjà, seul, l’avion c’est stressant : on a peur d’oublier quelque chose, on angoisse aux contrôles de sécurité, on a peur de le louper, on n’a pas de place pour les jambes, sans parler des éventuelles angoisses liées au vol en lui-même. Et bien tout ça, c’est pas pire avec un bébé, c’est pareil, c’est même peut-être mieux, si si vous allez voir…

Avec deux vols accompagnés de notre beebee, nous ne sommes pas des pros mais nous avons déjà quelques astuces à donner et surtout, on a envie de vous dire de foncer avant que votre enfant ne soit trop grand et qu’il donne son avis sur le programme de la journée.

Les avantages

THE truc génial quand on voyage avec un bébé, c’est qu’on passe avant tout le monde aux contrôles de sécurité. Une file est dédiée aux voyageurs munis d’enfants. Et quand on fait partie des gens qui ont déjà raté un avion parce-qu’ils sont arrivés trop tard et qu’ils ont pris grave leur temps en mode de toutes façons ils partent toujours en retard les avions, ça rassure !

Nous avons voyagé uniquement en Low Cost (Easyjet et Transavia) et avons été très bien accueillis. Nous n’avons pas eu de restrictions de bagages, du style on met ta valise en soute au dernier moment parce-qu’il n’y a plus de place, même notre poussette est allée en cabine alors que nous avions déjà une valise et un gros sac à dos !

Les trucs qu’on se demande avant de prendre l’avion avec un bébé

Le lait en poudre ça passe ? Oui oui, ils l’ont même pas reniflé. J’ai lu à plusieurs endroits qu’on peut te demander de goûter le lait aux contrôles de sécurité.

Et l’eau ? Là encore sans problème, grande bouteille entamée. Au pire on peut en acheter juste après les contrôles.

Et mon bébé il passe comment les portiques ? On a eu 2 cas de figures, soit on passe en portant le bébé direct. Soit on passe sans, on le laisse à l’autre parent, et on repasse avec.

Et la poussette ? On peut la garder jusqu’à la porte de l’avion, là on la plie et elle va en soute. Attention, une fois elle est arrivée sur le tapis avec les autres bagages mais la fois d’après elle attendait en bas de l’avion, on a failli l’oublier…

Et dans l’avion ? Pour son premier vol, Beebee A. n’avait que 3 mois et a dormi pendant tout le trajet, pas de pleurs, rien. On avait pris une écharpe de portage mais on a du le sortir pour qu’il soit de face au moment du décollage et de l’atterrissage (un peu pénible quand ton bébé dort). On a eu peur pour ses petites oreilles toutes fragiles mais rien à signaler de ce côté là. Nous n’avons pas expérimenté le long courrier avec un bébé qui se déplace, ça doit être plus acrobatique. Promis dès que c’est fait, on vous raconte.

Petits conseils en +

Gardez votre poussette jusqu’à l’avion et prenez un moyen de portage car billet d’avion + carte d’identité + sac + magazines + bébé à porter… je vous laisse imaginer.

Changez votre bébé dans l’aéroport, tout le monde ici a déjà fait pipi dans un avion, donc j’ai pas besoin d’expliquer.

Bon vol !

Photo de Rakicevic Nenad sur Pexels.com

Publicités